Le Bob Marley Museum, le rendez-vous incontournable à Kingston

Bob Marley était non seulement une icône de la musique, l’ambassadeur de la musique jamaïcaine à travers le monde, mais aussi une icône, une légende. Il n’est donc pas surprenant qu’un musée lui soit dédié dans son pays natal. Découverte.

Qui était Bob Marley ?

Robert Nesta Marley est né en 1945 à Nine Miles en Jamaïque d’une mère noire et d’un père blanc. La date exacte de sa naissance reste floue, car sa mère était terrifiée des conséquences de son union avec un homme blanc et a mis du temps à l’enregistrer.

Son héritage permit à Bob Marley d’avoir une différente perspective de la vie. Bien qu’il ait dédié sa vie à défendre la population noire du monde entier, il ne s’est jamais mis à haïr les blancs. Très tôt, il comprit que ce n’était pas la population blanche qu’il fallait haïr, mais le pouvoir qu’une race avait sur une autre.

C’est en déménageant à Kingston que Bob Marley se découvre une passion pour la communauté. C’est de là que va naître son désir de parler à cette communauté  et de cette communauté. C’est également cette passion qui donnera naissance à sa musique.

Pourquoi Bob Marley était si populaire ?

Bob Marley, à l’instar d’Elvis Presley, les Beatles ou encore Michael Jackson, est considéré comme une légende. Il a achevé ce statut non seulement grâce à sa musique, aux messages qu’il voulait transmettre, mais aussi à sa voix politique et sociale.

Avant d’être célèbre pour le reggae, Bob Marley faisait actuellement du Ska. Cette musique est née d’un mélange entre la musique caribéenne et de la musique américaine. Il était particulièrement populaire en Angleterre. C’est ainsi avec le titre “Simmer Down”, que Bob Marley et son groupe se font connaître pour la première fois.

C’est grâce à son désir d’allier musique jamaïcaine et sa passion pour la société et la religion rastafarienne, une religion afro-américaine dont le dieu est appelé Jah Rastafari que la musique de Bob Marley, celle connue du monde entier de nos jours, commence à prendre forme. Avec The Wailers, il commence à produire du reggae, mais ce n’est qu’avec l’album “uprising”, qui percera le top 10 britannique, que le groupe réalise un succès commercial.

Le Bob Marley museum à Kingston

Le Bob Marley museum à Kingston était la résidence et le studio de Bob Marley, ainsi que le siège du label Tuff Gong fondé par les Wailers dans les années 70. Bien qu’il soit toujours utilisé comme un studio, notamment par les fils du chanteur, ce lieu historique est aujourd’hui un musée, une attraction touristique et un temple pour tous les fans de reggae du monde entier.

La visite du Bob Marley museum dure à peu près 1 heure. Vous serez accueillis par une statue du chanteur et bien que le bâtiment soit simple en apparence, il est décoré d’images illustrant la religion rastafarienne.  Le premier étage expose tous les trophées gagnés par le chanteur, ses disques d’or et de platine, ainsi que l’ordre de mérite qu’il a reçu du gouvernement jamaïcain.

Au deuxième étage se situent les chambres dont une où sont présentées des photos relatant la vie du chanteur en tant que célébrité, et servant de modèle à la boutique Wail’n Soul’, et enfin la chambre du chanteur telle qu’il l’avait laissée. Le tour se conclut par un film de 20 minutes relatant les derniers jours du chanteur.

Les choses que vous ne savez pas sur la culture créole
Quelles sont les danses les plus populaires dans les Caraïbes